Kaamelottite

Forum de discussion autour de la série Kaamelott
 
AccueilPortailCalendrierGalerieRechercherS'enregistrerConnexionFAQ

Partagez | 
 

 La fratrie d'Arthur

Aller en bas 
AuteurMessage
Sanglier de Macédoine
Maillet magique
Maillet magique
avatar

Masculin Nombre de messages : 679
Age : 31
Localisation : Duché d'un duc apparu dans le livre V
Date d'inscription : 01/08/2008

MessageSujet: La fratrie d'Arthur   Dim Oct 14 2018, 02:06

Le nombre des soeurs ou demi-soeurs et même parfois frères ou demi-frères d’Arthur est très fluctuant selon les versions. C’est d’ailleurs assez bizarre.

Le Livre de Taliesin évoque un fils d’Uther appelé Madoc.

Apparemment, dans d‘anciennes légendes galloises, Gauvain serait connu sous le nom de “Gwalchmei ap Gwyar”, c’est-à-dire “Gauvain fils de Gwyar”. On ne sait pas trop si Gwyar est un nom masculin ou féminin.

Geoffroy de Monmouth semble se mélanger un peu les pinceaux. D’un côté, il dit que Loth aurait épousé une soeur d’Uther (oui, d’Uther) et aurait eu deux fils avec elle: Gauvain et Mordred. De l’autre, il dit que Loth aurait épousé Anna, fille d’Ygerne et d’Uther et donc soeur pas du tout demi d’Arthur. Loth aurait-il épousé la nièce après avoir été veuf de la tante? Ou l’inverse, pourquoi pas? Je pense plutôt à une erreur. Geoffroy de Monmouth parle aussi du roi Hoël d’Armorique, fils de Budic d’Armorique et de “la soeur d’Arthur” sans plus de précision. Hoël est-il le fils d’Anna ou d’une autre soeur? Mystère. Morgane, quant à elle, semble n’avoir aucun lien de parenté avec tout ce petit monde.

Dans Lancelot-Graal, Ygerne a cinq filles. Les deux premières sont d’un premier mari qu’elle aurait eu avant Gorlois (c’est que c’est une croqueuse d’hommes, cette Ygerne) et les trois autres sont de Gorlois. Quand Uther épouse Ygerne, il arrange des mariages pour ses nouvelles belles-filles, sauf la petite dernière sans doute trop jeune. La première est mariée à Loth, la deuxième à Nantres, la troisième à Urien et la quatrième à… Caradoc. Eh oui, Caradoc!

Dans le Livre de Caradoc, la femme de Caradoc s’appelle Guinier et est la fille d’un duc de Cornouailles, sans doute Gorlois. Elle a un frère appelé Cador.

Or, ce personage de Cador est aussi présent chez Geoffroy de Monmouth où il est présenté comme le duc de Cornouailles, comme un parent d’Arthur sans plus de précision et surtout comme le père de Constantin III de Bretagne, le successeur d’Arthur. Cador est très probablement le fils d’Ygerne et de Gorlois.

Thomas Malory a fixé à trois le nombre de filles d’Ygerne: Morgause, Elaine et Morgane. Il n’a pas oublié Cador mais en a fait seulement un cousin d’Arthur, ce qui est -j’ose le dire- complètement stupide.

Cador et Constantin, contrairement à Arthur, sont des personnages historiques réels bien identifiés.

Ils étaient des rois de Domnonée (grosso modo la Cornouailles) au VIème siècle. Constantin, surtout, est longuement évoqué par Saint Gildas, alias Gildas le Sage, qui était son contemporain. Saint Gildas le décrit comme un tyran sanguinaire, lui reprochant notamment l’assassinat de deux princes dans une église, et l’exhorte à se repentir. Les Annales Cambriae parlent d’un roi appelé Constantin qui aurait abdiqué et se serait fait moine “après avoir changé ses mauvaises façons”. Si c’est bien lui, cela voudrait dire qu’il aurait été convaincu par Saint Gildas.

La liste des rois de Domnonée évoque bien un “Custenin” (Constantin) fils de “Cado” (Cador) lui-même fils de “Gerren” (Gorlois?). Bien sûr, dans la réalité, ces rois n’avaient rien à voir avec Arthur qui est un personage fictif même s’il a pu être vaguement inspiré par des personnages réels. On ignore tout de la mère de Cador dans la réalité et Constantin n’a régné que sur la Domnonée, comme son père et son grand-père avant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olympe
Inventeur du kilt
Inventeur du kilt
avatar

Nombre de messages : 330
Date d'inscription : 10/10/2009

MessageSujet: Re: La fratrie d'Arthur   Dim Oct 14 2018, 23:18

Ah oui, c'est assez compliqué. Je savais qu'Arthur avait jusqu'à quatre demi-sœurs, mais je n'étais pas au courant de l'existence des demi-frères.
Morgane, dans les versions ou elle est la demi-sœur d'Arthur, est souvent celle qui est mariée à Urien de Gore, et ils ont pour fils...Yvain.  lol! Le mariage n'est apparemment pas très heureux.
Morgause et Loth ont entre deux et cinq fils (en comptant Mordred) tous chevaliers, et une fille appelée Clarissant dans certaines versions.
Elaine et Nantres de Garlot sont les parents de Galessin et d'une fille aussi prénommée Elaine.
Je crois aussi qu'il y a des versions ou la fée Vivianne est également une demi-sœur d'Arthur, et d'autres ou elle est la sœur d'Ygerne.  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanglier de Macédoine
Maillet magique
Maillet magique
avatar

Masculin Nombre de messages : 679
Age : 31
Localisation : Duché d'un duc apparu dans le livre V
Date d'inscription : 01/08/2008

MessageSujet: Re: La fratrie d'Arthur   Mar Oct 16 2018, 23:57

olympe a écrit:
Ah oui, c'est assez compliqué. Je savais qu'Arthur avait jusqu'à quatre demi-sœurs, mais je n'étais pas au courant de l'existence des demi-frères.
Il faut dire qu’à part Anna/Morgause et Morgane, les demi-soeurs d’Arthur ne sont généralement que des noms ou des numéros dans une liste. Pas étonnant qu’elles n’aient pas beaucoup inspiré les auteurs.
Guinier est une exception. Mais bon... D’une part, le Livre de Caradoc n’est pas franchement le plus connu des romans arthuriens. D’autre part, elle n’est même pas désignée explicitement comme étant la demi-soeur d’Arthur même si, en toute logique, elle doit l‘être.
Il en va de même pour Madoc. On ne sait même pas si c’est un frère ou un demi-frère. On lui connaît un fils appelé Eliwlod mais ce dernier est tout aussi obscur que lui.
Plus surprenant est le manque de notoriété de Cador. C’est finalement un personnage qui apparaît dans pas mal de récits même si, à ma connaissance, seul le Livre de Caradoc lui donne un rôle actif. Surtout, il est le lien entre Arthur et Constantin.
Seulement, voilà. Constantin est lui aussi un personnage très méconnu et, ça, c’est vraiment très bizarre. Constantin est le successeur d’Arthur. En tant que tel (coucou, ), il devrait être un personnage incontournable de l’univers arthurien. Pourtant, ce n’est pas du tout le cas. C’est d’autant plus étrange que, vu cette histoire de repentir et d’abdication pour devenir moine, il a l’air d’un personnage assez subtil qu’il pourrait être intéressant de développer. Le manque d’intérêt des auteurs pour Constantin est quelque chose que je ne me suis jamais expliqué.

olympe a écrit:
Morgane, dans les versions ou elle est la demi-sœur d'Arthur, est souvent celle qui est mariée à Urien de Gore, et ils ont pour fils...Yvain.  lol! Le mariage n'est apparemment pas très heureux.
Eh, eh… Yvain et Urien… Eux aussi sont des personnages historiques réels. Ils ont cependant vécu un peu tard pour que leur présence aux côtés d’Arthur soit cohérente. Urien est censé être mort aux alentours de l’an 590 (merci, Wikipedia). Alexandre Astier a bien fait de changer l’origine d’Yvain pour Kaamelott vu que l’histoire se passe sous Romulus Augustus, en 475/476.
Chez Chrétien de Troyes, Yvain et Morgane se rencontrent sans qu’un lien de parenté soit suggéré. Le lien Morgane/Yvain a l’air d’accompagner la mortelisation (mot que j'invente spécialement pour ce message Cool ) de Morgane. Chez Geoffroy de Monmouth, Morgane est une fée, reine d’Avalon, et n’a pas de lien de parenté avec les personnages mortels. Par contre, elle a huit soeurs, fées elles aussi, qui vivent avec elle sur Avalon. Dans les récits ultérieurs, elle devient une mortelle, fille d’Ygerne et de Gorlois, épouse d’Urien et mère d’Yvain, et son appellation de “Fée Morgane” n’est plus qu’un surnom.
Cela ne veut pas dire que, quand elle est une vraie fée, Morgane n’a pas d’enfant. Dans Huon de Bordeaux, chanson de geste faisant partie de la Matière de France (Charlemagne, La Chanson de Roland, tout ça…), apparaît le personnage d’Obéron. C’est un féetaud (masculin de “fée”), il est roi d’Avalon et est le fils de Morgane et de Jules César. Oui, oui. De Morgane et de Jules César. Sans rire.   Certains ont avancé l’hypothèse que ce “Jules César” ne serait pas Caius Julius Caesar mais Flavius Julius Nepos, l’empereur qui a précédé Romulus Augustus: il s’appelle “Julius” et sa fonction lui donne accès au titre de “Caesar”. Je suis, pour ma part, persuadé que, quand Huon de Bordaux a été écrit, c’était bien Caius Julius Caesar que l’auteur avait en tête.
Dans certaines oeuvres modernes, Morgane est la demi-soeur d’Arthur du côté d’Uther et non d’Ygerne ce qui laisse la liberté d’imaginer un nouveau personnage pour sa mère. Ainsi, la mère peut éventuellement être une fée, ce qui permet de combiner le côté demi-soeur d’Arthur et le côté vraie fée (enfin… demi-fée). Il y a quelques temps, j’ai vu sur le net le résumé d’un roman qui partait là-dessus mais pas moyen de me souvenir du titre ni de l’endroit où j’ai vu ça. Tant pis. Sinon, il y a la série Merlin même si on ne sait pas trop si la mère de Morgane y est bien une fée. En tout cas, Morgane a l’air d’avoir hérité ses pouvoirs d’elle.

olympe a écrit:
Morgause et Loth ont entre deux et cinq fils (en comptant Mordred) tous chevaliers, et une fille appelée Clarissant dans certaines versions.
Gauvain, Agravain, Gareth, Gaheris et Mordred. Et Clarissant, en effet, chez Chrétien de Troyes. Il existe d’autres noms donnés à des frères et soeurs de Gauvain dans d’autres oeuvres. Néanmoins, sachant qu’Anna/Morgause elle-même est connue sous de multiples noms, peut-être que plusieurs noms de frères et soeurs désignent en fait un même personnage.
Nous avons le cas de Sainte Thanew qui est censée être une fille de “Leudonus” (Loth). Elle est violée par “Owain Mab Urien” c’est-à-dire “Yvain fils d’Urien” (qui aurait cru ça de lui?) de qui elle a Saint Kentigern, le soi-disant premier évêque de Glasgow, qui convertit Merlin au Christianisme.

olympe a écrit:
Elaine et Nantres de Garlot sont les parents de Galessin et d'une fille aussi prénommée Elaine.
Tout à fait.

olympe a écrit:
Je crois aussi qu'il y a des versions ou la fée Vivianne est également une demi-sœur d'Arthur, et d'autres ou elle est la sœur d'Ygerne.  
Ah. Ça…
J’avoue ne pas connaître de version où Viviane est une demi-soeur d’Arthur. Par contre, j’ai le malheur de connaître la version où elle est une soeur (en fait une demi-soeur) d’Ygerne. Il s’agit de la série de romans Mists of Avalon de Marion Zimmer-Bradley.
Cette série de romans, datant des années 80, est sans doute la version moderne la plus célèbre et surtout la plus célébrée pour son message féministe et anti-chrétien. C’est aussi la version à laquelle je voue une haine féroce.
Le contexte est réinterprété en une sorte de guerre de religion entre la Religion Wicca (pas la vraie religion des anciens Celtes; faut pas déconner) et une espèce de parodie du Christianisme qu’on croirait sortie tout droit d’un pamphlet de Voltaire. Il y a des partouzes dans le cadre de pseudo-cérémonies païennes. Morgane a une servante -pour ne pas dire une esclave- avec qui elle a des rapports sexuels dont on peut se demander jusqu’à quel point ils sont consentis (sachant que Morgane est ici le personnage principal et que les lecteurs sont censés se sentir de son côté). Arthur, Guenièvre et Lancelot font un plan à trois.
Enfin, bref… Tu vois le délire.
Notons que, dans la réalité, Marion Zimmer-Bradley a été accusée de pédophilie par ses propres enfants.
Donc, dans cette horreur, Viviane est la demi-soeur d’Ygerne. Il y a une confusion (sans doute volontaire) entre le titre de “dame du Lac” et le titre de “reine d’Avalon”. Au début, c’est Viviane qui a la place et, ensuite, Morgane lui succède. La parenté entre Ygerne et Viviane sert à justifier cette succession en faisant de Morgane la nièce de Viviane.
A ma connaissance, cette confusion entre dame du Lac et reine d’Avalon n’existe nulle part ailleurs. Dans les versions classiques, Viviane est la dame du Lac, Morgane est la reine d’Avalon et il n’y a aucun rapport entre les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fratrie d'Arthur   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fratrie d'Arthur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arthur Rimbaud.
» Arthur Upfield (1890 - 1964)
» montage photo le roi ARTHUR
» Memoires d'une Geisha de Arthur Golden
» Arthur Arnould écrivain de la Commune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaamelottite :: Brocéliande :: Aux Sources de la Légende-
Sauter vers: