Kaamelottite

Forum de discussion autour de la série Kaamelott
 
AccueilPortailCalendrierGalerieRechercherS'enregistrerConnexionFAQ

Partagez | 
 

 Les Byzantins

Aller en bas 
AuteurMessage
nounours des ardennes
une toise et demie de tendresse
une toise et demie de tendresse
avatar

Féminin Nombre de messages : 3999
Age : 29
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Les Byzantins   Lun Aoû 21 2006, 23:25

Les Byzantins



En 395, à la mort de Théodose Ier, l'Empire romain est partagé en deux parties : l'Empire romain d'Occident qui disparaît en 476, et l'Empire romain d'Orient ou Empire byzantin (en grec Βασιλεία Ρωμαίων / Basileía Rômaíôn) qui durera jusqu'en 1453.

Au cours de ces mille ans, les Byzantins se considérèrent « Romains », et ils appelèrent leur empire « l'Empire romain ». Un certains nombre de lois et coutumes fut conservées des Romains ainsi que certains aspects culturels comme l'architecture. Ce fut aussi un empire chrétien qui, entre autres, aura défini certains dogmes du christianisme. L'Église officielle fut l'Église chrétienne universelle jusqu'au Grand Schisme d'Orient de 1054, ensuite cette partie de l'Église prit le nom d'Église orthodoxe.

Leur religion, leur langue, et leur culture étaient essentiellement grecques plutôt que romaines. Les Perses et les Arabes appelèrent les Byzantins « Romains », mais les Européens les appelèrent toujours « Grecs », et leur Empire « Imperium Graecorum », « Græcia », ou aussi « Terra Græcorum ». Le mot byzantin vient de Byzance, l'ancien nom de la capitale byzantine, Constantinople. Ce terme byzantin n'est utilisé que depuis le XVIIe siècle, créé par Hieronymus Wolf pour faire une distinction entre l'histoire grecque du Moyen Âge et celui de Rome de l'Antiquité.



Empire byzantin : héritier de l'Empire romain

En 293, l'empereur Dioclétien instaura, avec la tétrarchie, une division administrative de l'Empire romain. Cette division prit une dimension nouvelle avec Constantin Ier. En dotant l'empire d'une deuxième capitale en Orient à partir de 330, Constantin posait les bases qui allaient permettre à l'Empire romain de survivre aux invasions barbares. Ainsi, à la chute de l'Empire romain d'occident en 476, Constantinople, qui héritait de toutes les possessions orientales de l'empire, devint le dernier centre politique et culturel où se perpétuaient les traditions romaines. L'Empire byzantin était né, sinon en droit, du moins de fait. Les empereurs se considéraient en effet toujours comme empereurs romains, et les chefs barbares qui devinrent maîtres des contrées occidentales recherchèrent et obtinrent souvent une investiture formelle de l'empereur pour asseoir leur autorité et leur prestige personnels.

Il fallut attendre le règne de Justinien Ier pour que l'armée byzantine tente de rétablir l'empire dans ses frontières occidentales, notamment en Italie en 536, ainsi que sur le pourtour méditerranéen. Mais cette tentative de restauration fut éphémère, et considérée généralement comme ruineuse. De plus, elle ne put résoudre durablement le schisme entre les Églises du Proche-Orient et le reste de la chrétienté provoqué par l'apparition du monophysisme au milieu du Ve siècle siècle.

À la fin du règne de Justinien, l'empire fut harcelé sur toutes ses frontières. Seul l'esprit militaire de Maurice permit de sauver ce qui pu l'être des conquêtes de Justinien. Il constituait pour cela les exarchats de Carthage et de Ravenne. Mais en Orient, les Perses lancèrent une grande offensive à partir de 603. Ils s'emparèrent de l'Égypte et de larges portions des provinces orientales de l’Empire byzantin. Pendant ce temps, les Slaves s'installaient dans les Balkans, et une nouvelle hérésie, le monothélisme, était professée à Constantinople. Mais cette hérésie nouvelle n'allait pas séparer l'Orient et l'Occident : un pape de Rome, Honorius Ier l'adopta, un autre Martin Ier la combattit de toutes ses forces et il est vénéré comme saint confesseur en Orient comme en Occident.


Période médiévale

Le règne d'Héraclius est celui de la transition. Jusqu'à présent l'empire byzantin était une continuation de l'Empire romain. Avec Héraclius, l'État byzantin entre dans l'ère médiévale. Le latin, qui était encore la langue officielle, bien que parlée uniquement par l'élite, est définitivement abandonné au profit du grec. Les titres romains : imperator, césar, augustus, qui étaient les attributs de l'empereur byzantin sont également abandonnés. Dorénavant, les empereurs se font appeler par l'ancien titre royal grec : basileus.

Les Perses sont à peine vaincus que l'Empire doit faire face à de nouveaux ennemis, plus déterminés encore. Du vivant même d'Héraclius, les Sarrasins conquièrent toutes les provinces orientales qui avaient été reprises aux Perses.


Source : Wikipédia

_________________



Qu'importe l'éternité de la damnation à qui, dans une seconde, a connu l'infini de la jouissance ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Byzantins
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1er bataille a l'AMM Byzantins contre Successeurs
» Aetius vs Belisarus
» porte-etendard byzantin
» infanterie byzantine ?
» imitation de monnaie byzantine Afrique du Nord

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaamelottite :: Brocéliande :: Histoire et Géographie-
Sauter vers: